Le port, Euromed, l'université... les atouts de la ville

— 

Pour se développer, Marseille a des atouts en main. Selon Frédéric Rychem, maître de conférence à l'université d'Aix-Marseille, la ville peut d'abord s'appuyer, comme d'autres métropoles, sur l'économie de la «connaissance» : la recherche et développement, les technologies de l'information et l'éducation. «Ce sont des industries à forte valeur ajoutée qu'il faut encore structurer», précise-t-il. La ville peut aussi compter sur son port avec le tourisme de croisière qui permet «d'irriguer financièrement tout le tissu local». Les nouvelles infrastructures, comme le Mucem ou les Terrasses du port, vont également «permettre de cristalliser de nouvelles activités». La partie industrielle du port mérite également d'être valorisée notamment pour le trafic méditerranéen, ajoute l'économiste. Enfin, la ville, et bientôt la métropole, peut aussi s'appuyer sur Euromed, ses deux zones franches ou encore son université unique Aix-Marseille. «Malgré le contexte difficile, il existe des éléments objectifs qui permettent d'être optimiste», conclu Frédéric Rychem.