L'OM bégaie contre Toulouse

Camille Belsoeur

— 

Dimitri Payet a ouvert le score face à Toulouse dimanche.
Dimitri Payet a ouvert le score face à Toulouse dimanche. — B. Horvat / AFP

Dans la série «Plus belle la vie de supporter à Marseille», les ultras du virage sud du stade Vélodrome ont écrit le deuxième épisode dimanche soir pour la réception de Toulouse (2-2). Cinq jours après la banderole «Premier round : après des paroles des actes», on a donc eu le droit à un «2e round : Et maintenant avec la manière ?». Depuis une rencontre entre joueurs et représentants des clubs de supporters la semaine dernière, les Marseillais affirment en cœur comprendre la colère de leurs fans. Pourtant, ils n'ont pas écouté le message dimanche soir. Après une victoire à l'arrache dans le match de la dernière chance mercredi face à Valenciennes (2-1), Marseille, qui avait le podium dans le viseur en cas de victoire, a calé contre Toulouse pour sa seconde réception de la semaine. Et sur le terrain, les troupes d'Anigo ont poursuivi dans la droite lignée de leurs performances de ces derniers mois. Devant, l'attaque phocéenne marche à plein régime, avec un Gignac qui marche sur l'eau (une passe décisive dimanche), un Valbuena qui revient en forme (1 but, une passe décisive) et un duo d'ailiers Payet-Thauvin pas avare de gourmandises. En revanche, l'OM est toujours à la ramasse derrière.

Le podium à cinq points


Dimanche, il a fallu attendre à peine cinq minutes après l'ouverture du score de Dimitri Payet (1-0, 7e) pour voir les Toulousains égalisés par Ben Yedder, libre de tout marquage sur un corner (1-1, 11e). Puis alors qu'il avait repris l'avantage par Valbuena (2-1, 40e), Marseille a de nouveau craqué sur un corner, où Mandanda était parti à la pêche (2-2, 59e).

Ce constat, Dimitri Payet n'a d'ailleurs eu besoin que d'une mi-temps pour le poser au micro de Canal+. «Ça fait un moment que devant on se trouve bien et qu'on marque au moins un but à chaque match. Mais c'est dans le repli défensif qu'on pêche.» Limpide. L'OM a en tout cas raté une grosse occasion de revenir à portée de tir du podium et de Lille, qui conserve cinq points d'avance.

■ Imbula au « CFC »

Le milieu marseillais Imbula est revenu sur son début de saison à l'OM dans une interview diffusée au « Canal Football Club » dimanche : «Ça m'a fait mal de ne pas jouer. Mais c'est le coach qui décide.»