La région Paca demeure attractive

— 

La région contribue à hauteur de 11 % à la croissance démographique de la France.
La région contribue à hauteur de 11 % à la croissance démographique de la France. — A. Gelebart / 20 Minutes

Entre 1982 et 2011, la région Paca a gagné 950 000 habitants, selon l'Insee. Elle est la 5e région la plus dynamique, derrière le Languedoc-Roussillon, la Corse, Rhône-Alpes et Midi-Pyrénées. C'est le solde migratoire qui a été le principal moteur de cette croissance démographique. Paca a gagné 23 000 habitants chaque année, soit +0, 5 % par an. Le solde naturel, c'est-à-dire l'excédent des naissances sur les décès, n'a augmenté le nombre d'habitants que de 0, 2 % par an. C'est le département du Var qui s'est montré le plus attractif avec 10 000 personnes en plus, suivi par les Bouches-du-Rhône (environ 8 600) et les Alpes-Maritimes (plus de 6 800). Dans son étude, l'Insee rappelle également que les aires urbaines, qui concentrent déjà 90 % des habitants de la région, continuent d'attirer du monde. Celle d'Aix-Marseille, par exemple, a accueilli 7 700 habitants en moyenne par an, soit +0, 7 % par an. L'Insee note enfin que le phénomène de la périurbanisation s'accentue. Les communes situées dans les couronnes des aires urbaines affichent une croissance de 1, 7 %.