C'est qui les plus forts ?

Camille Belsoeur et Marc Nouaux

— 

Carasso et Gignac auront tous les deux un rôle prépondérant à jouer.
Carasso et Gignac auront tous les deux un rôle prépondérant à jouer. — G.JULIEN / AFP

Pour la dernière journée de la phase aller, l'OM (6e, 28 points) reçoit Bordeaux (4e, 30 points). On a demandé à Marius Trésor et Jean-Marc Ferrreri, respectivement consultants pour Girondins TV et OMtv, de comparer les deux équipes.

Deux fessées européennes

Pour l'ancien défenseur des Girondins Marius Trésor, les parcours des deux équipes «sont identiques en Coupe d'Europe. On peut comparer même si c'était plus prévisible que Marseille termine dernier avec son groupe difficile [en Ligue des champions] alors qu'à Bordeaux on imaginait passer avec Francfort [en Europa League].» En parallèle de cette double fessée européenne, la courbe de Bordeaux en Ligue 1 a croisé début décembre celle des Marseillais, qui après un été prometteur ont plongé à l'automne avec 5 défaites de suite.

Les mêmes défauts Sur la scène nationale, les deux équipes présentent des fiches statistiques quasiment identiques (25 buts pour, 17 contre pour Bordeaux, 25-18 pour l'OM). «De temps en temps, les Bordelais retombent dans la facilité comme contre Valenciennes. Cette équipe doit encore gommer ces erreurs d'inattention», explique Marius Trésor. «L'OM a un grand potentiel offensif et aussi un grand gardien avec Mandanda, mais il y a des problèmes défensifs récurrents dans cette équipe», note Ferreri.

Quelle place en fin de saison ?

Pour Marius Trésor, «À Bordeaux, les joueurs ont pris conscience qu'il fallait se battre. Quand on goûte au haut du tableau, on a envie d'y rester. Avec cet effectif, si les joueurs conservent leur état d'esprit, ils finiront dans les six premiers.» Jean-Marc Ferreri estime lui que l'OM est mieux armé. «Je vois Marseille sur le podium et Bordeaux à la 6e place.»

■ Un rendez-vous capital pour l'OM

Pointé à 11 points du 3e, Lille, avant le dernière journée de la phase aller, Marseille n'a pas le droit à l'erreur en recevant Bordeaux au Vélodrome dimanche soir. D'abord parce que les Girondins devancent l'OM de deux unités au classement, ensuite car Lille se déplace à Paris ce même week-end et risque donc de perdre des plumes, ce dont doivent profiter les Marseillais, rassurés par la victoire face à Toulouse mercredi en Coupe de la Ligue (2-1).