Neige et Marseillais attendus au ski

©2006 20 minutes

— 

Sur le site Internet officiel de Serre-Chevalier, l'annonce de l'ouverture du domaine skiable, prévue samedi, est assortie d'un astérisque : « En fonction des conditions d'enneigement ». Même scénario dans la plupart des stations des Alpes-du-Sud, où le manque de neige, conséquence d'un automne particulièrement doux, pourrait perturber le lancement de la saison. En dépit d'un refroidissement annoncé cette semaine, « on peut tabler sur un retard de trois semaines », craint René Jourdan, prévisionniste au centre régional de Météo France.

De quoi mobiliser les professionnels du tourisme de montagne, venus en nombre la semaine dernière à Marseille rassurer leur clientèle locale. « C'est un démarrage en douceur, mais on a de quoi être optimiste, assure Jean-Marc Coppola, président du comité régional de Tourisme Paca. D'ailleurs, les stations ont plus de réservations cette année qu'en 2005 à la même période. » En tête de liste de ces touristes alpins, les Marseillais. « Dans les Hautes-Alpes, ils représentent 28 % des nuitées sur la saison hivernale et 37 % des séjours, note René Borel, directeur du comité départemental de tourisme du 05. Beaucoup ont des résidences secondaires. C'est leur jardin. Notre politique de développement est d'ailleurs tournée vers le sud. »

Pour maintenir ce bon voisinage, les stations, confrontées depuis quelques saisons aux caprices des neiges, misent sur le « hors ski » pour appâter la clientèle. Thermes, nuit dans un igloo, randonnée en raquette, cascade de glace... Dernière trouvaille en date, la citoyenneté sur les pistes, avec la mise en place de la tournée « glisse pas perso », au cours de laquelle des champions sillonneront les stations pour diffuser un guide de bonne conduite sur les pistes. Lancement de l'opération le 27 décembre, au Val-d'Allos (04).

Julien Giovanella