Ça s'emmêle pour Kockott

Camille Belsoeur

— 

Kockott a signé un pré-contrat avec une clause de dédit de 400 000 €.
Kockott a signé un pré-contrat avec une clause de dédit de 400 000 €. — P. Rodriguez / Sipa

La venue du demi de mêlée de Castres Rory Kockott sur les bords de la Rade à l'issue de la saison 2013-2014 semblait acquise du côté de Toulon. Le Sud-Africain a signé un pré-contrat avec Mourad Boudjellal début octobre, dans lequel il s'engage à venir au RCT pour trois ans au printemps prochain, avec une clause de dédit de 400 000 €, l'équivalent d'un an de salaire. Un montant que le club varois pensait suffisant pour s'assurer la venue du joueur. Erreur.

Boudjellal attend de voir


Si le pré-contrat est précieusement conservé au siège du RCT, le président de la holding propriétaire du Castres olympique (CO), Pierre-Yves Révol, souhaite conserver sa pépite pour bâtir sur la durée. L'actionnaire majoritaire du champion de France s'est donc lancé à l'offensive en proposant un salaire de 600 000 € par saison sur trois ans à Rory Kockott, soit une hausse sensible en regard de l'offre toulonnaise. Mais pour emporter la mise, le CO devra aligner les 400 000 € pour racheter le pré-contrat de son demi de mêlée. Un sacré sac de nœuds. Le président toulonnais Mourad Boudjellal se dit prêt à accepter l'offre de Castres, «S'ils veulent payer la clause de sortie, pas de problème.» Mais la décision finale revient à Kockott.

■ Williams va rester

Arrivé dans le Var en octobre pour une saison plus une avec option, le 2e ligne All Black Ali Williams (32 ans) va rempiler avec Toulon jusqu'en 2015, comme il en avait la possibilité, a annoncé le club.