Mission impossible pour les jeunes Français du RCT

— 

Le clash entre Virgile Bruni et Bernard Laporte à propos de la signature du premier en catimi à Perpignan pour la saison prochaine est révélateur de la problématique à laquelle les jeunes Toulonnais formés au club font face. Dans un effectif taille XXL, avec une pléiade de stars internationales à tous les postes, la mission est très compliquée pour les jeunes français du club. Concernant le cas Virgile Bruni, l'un des trois joueurs les plus utilisés cette saison avec Masoe et Botha par Bernard Laporte, les promesses du manager du RCT n'ont même pas suffi à le retenir. «Personne ne le connaissait quand je suis arrivé. Je ne dis pas que c'est le meilleur joueur du monde, mais il est en pleine progression.» Mais le jeune troisième ligne de Toulon ne se voyait pas d'avenir dans le Var avec l'arrivée de Gorgodze. A la question de savoir si un espoir toulonnais pouvait réussir au club, il avait répondu : «Je vais passer la question… et prendre mon joker», il y a 15 jours. Pour Jean-Charles Orioli ou Pierrick Gunther formés au club et boutés hors du XV titulaire, la réponse serait sûrement du même ordre. C.B.