Le bonjour de Jonny Wilkinson

— 

Un grand match de Wilkinson.
Un grand match de Wilkinson. — B. Horvat / AFP

Un match raté deJonny Wilkinson, c'est tellement rare qu'on ne voit que ça. La semaine dernière, le zéro pointé au pied de l'international anglais avait coûté la victoire au RC Toulon à Toulouse (13-12). Les jours suivants, les discussions sur la rade tournaient autour du déclin de l'Anglais. Mais le « déclin » du grand Jonny n'est pas encore un thème à l'ordre du jour. Face à Bordeaux-Bègles (37-17) vendredi à Mayol, l'ouvreur toulonnais a apporté une superbe réponse. L'Anglais a inscrit 22 points au pied (4 pénalités, 2 drops, 2 transformations) pour guider le RCT à la victoire contre les Girondins. Il a été aussi excellent dans la conduite du jeu, se faisant remarquer d'une superbe passe sautée de 26 m ou offrant d'une magnifique diagonale au pied le deuxième essai de son équipe à Ali Williams.

Mis sur orbite par Wilkinson, le RCT a donc soigné son moral. Avec ce succès, Toulon (32 pts) double Toulouse (31 pts), le leader avant le début de la journée, qui est tombé à Brives (25-13). Surtout, le RCT enclenche de nouveau la marche avant après deux défaites frustrantes, en Coupe d'Europe contre Cardiff (19-15) puis face à Toulouse donc. Mais Jacques Delmas, l'entraîneur des avants toulonnais, expliquait au coup de sifflet final que le RCT nourrissait une pointe de déception. « On a quand même un regret car après notre 2e essai, on n'a pas réussi à ressortir et on concède un essai qui nous empêche de prendre le bonus offensif. » C.B.