A la Capelette, la fin d'un bidonville

Amandine Rancoule

— 

Les bulldozers sont intervenus à la Capelette (10e) lundi matin après une décision de justice datant du 31 juillet.
Les bulldozers sont intervenus à la Capelette (10e) lundi matin après une décision de justice datant du 31 juillet. — P.Magnien / 20 Minutes

Ils étaient entre 300 et 400 Roms à vivre depuis plus d'un an dans un bidonville de la Capelette (10e). Lundi matin, trois bulldozers ont rasé les cabanes et les tentes de fortune. Le 31 juillet dernier, le tribunal de grande instance (TGI) de Marseille avait ordonné l'évacuation du campement pour occupation illicite et danger potentiel pour les personnes. Deux mois ont été laissés aux familles pour quitter les lieux. Dimanche soir, tous les occupants sont partis, avant l'intervention, lundi à l'aube, des forces de l'ordre chargées «de vérifier les conditions de sécurité». «En tant qu'ancien marin, j'ai vu pleins de bidonvilles dans le monde, raconte Stéphane, un voisin dont l'appartement donne sur le campement. On n'a pas à rougir des pays du Tiers Monde. S'ils reviennent, je descends les faire partir. C'était invivable : les occupants pissaient sur les murs de la résidence, ils faisaient de courses de voiture, jetaient les déchets partout, brûlaient du cuivre...» Considéré comme l'un des plus grands de la ville, le campement était installé sur une décharge sauvage. «On ne pouvait que souhaiter qu'ils quittent ce campement, où ils vivaient dans des conditions sanitaires effroyables, des conditions de vie indignes. Il faut maintenant que d'autres solutions soient trouvées», estime Caroline Godard, de l'association Rencontres Tsiganes. Selon la préfecture, treize familles, soit 80 personnes, répondant aux conditions, comme la scolarisation des enfants et l'insertion professionnelle, ont été relogées dans des appartements dans et hors de Marseille.

■ Chiffres

Selon Rencontres Tsiganes, 1 500 Roms vivent à Marseille, et 2 000 dans le département. A Gardanne, douze familles sont installées sur le terrain du Puits Z.