Primaires PS à Marseille: Patrick Mennucci désigné candidat

20 Minutes avec AFP

— 

Patrick Mennucci, le jour du second tour de la primaire socialiste à Marseille, le 20 octobre 2013.
Patrick Mennucci, le jour du second tour de la primaire socialiste à Marseille, le 20 octobre 2013. — Alain ROBERT/APERCU/SIPA
Ce live est terminé. Merci à tous de l'avoir suivi.

22h54: Patrick Mennucci donne ses priorités pour Marseille
Il veut le «rétablissement de l’autorité municipale, le doublement des effectifs de la police municipale, l’emploi, encore l’emploi et toujours l’emploi».
«Je serai un candidat exemplaire (...) au service de tous les Marseillais».
 

22h50: Patrick Mennucci: «J'ai été désigné, mais personne n'a perdu»
«Nous allons redresser Marseille, redonner à Marseille la dimension qu'elle mérite et que tout le pays attend», déclare Patrick Mennucci, à la fédération des Bouches-du-Rhône. «Les Marseillais ont choisi. Ce soir, j'ai été désigné, mais personne n'a perdu», poursuit-il. «Parfois, ma chère Samia, des mots ont pu blesser. Je veux te dire que si c'et le cas, je le regrette», ajoute le député à l'adresse de Samia Ghali, qui se trouve derrière lui.

22h31: C'est «une victoire collective», dit Mennucci
«Je n'ai battu personne ce soir. Ce soir, j'ai gagné pour battre Jean-Claude Gaudin et le Front National. Je n'ai pas d'adversaire au PS. Je n'ai que des amis. Mon souhait est de nous rassembler et de rassembler les Marseillais pour offrir un nouveau destin à Marseille», a déclaré Patrick Mennucci à l'AFP.
Interrogé sur sa relation avec son ancienne adversaire à la primaire Samia Ghali, il a répondu : «Je n'ai jamais retiré ma main à Samia Ghali».

22h25: Harlem Désir appelle au «rassemblement autour de Mennucci» pour «battre la droite»
«Je félicite Patrick Mennucci pour sa victoire et je salue Samia Ghali pour sa campagne et son engagement», écrit le patron du PS dans un communiqué. Le PS a précisé à l'AFP que le premier secrétaire les avait appelés pour le leur dire. «J'appelle au rassemblement de l'ensemble des candidats autour de Patrick Mennucci», ajoute-t-il. «Ce principe de l'unité dans la diversité fait la force des socialistes et de la gauche. C'est la condition absolument indispensable pour battre la droite et l'extrême droite et pour porter le changement au service des Français dans toutes les villes de notre pays», selon lui.
 

22h17: Patrick Mennucci arrive à la fédération PS des Bouches-du-Rhône

22h15: Jean-Claude Gaudin est «consterné» par l’image véhiculée par les primaires PS
«Je suis consterné par le triste spectacle que les deux candidats socialistes ont imposé aux Marseillais entre les deux tours, et dont ils ne sortent pas grandis, ni l'un, ni l'autre», a déclaré le maire UMP de Marseille dans un communiqué.
«Au cours de leurs trop nombreux débats, ils n'ont à aucun moment servi les intérêts de notre ville. Bien au contraire, ces affrontements internes au Parti socialiste ont porté atteinte à l'image de Marseille et ont renforcé son dénigrement», a-t-il dit. «Les Marseillais étaient en droit d'attendre une plus grande dignité et de véritables propositions de la part de ces candidats», a-t-il ajouté.

21h47: Samia Ghali se dit «déçue du comportement du gouvernement»
Elle fait huer Jean-Marc Ayrault et François Hollande, mais salue au contraire l'action de Harlem Désir, le premier secrétaire du PS.

.
21h45: Samia Ghali estime qu'elle était seule «face à 5 candidats plus le gouvernement»
«Il faut ce soir reconnaître la victoire, pas d'un seul homme, mais de cinq candidats plus le gouvernement», dit-elle.
«On a gagné en dignité, on n'a insulté personne. Tous les coups ont été permis dans cette camagne, et je le regrette», ajoute-t-elle.

21h38: Patrick Mennucci remporte la primaire
Les deux candidats ont reconnu la victoire de Patrick Mennucci, a indiqué Alain Fontanel, secrétaire national aux fédérations du PS.
.
21h15: A Aix-en-Provence, l'avocat Edouard Baldo remporte la primaire PS
Edouard Baldo, un avocat de 65 ans, a recueilli 1.491 voix, contre 783 pour son adversaire Jacques Lecuivre, selon des résultats définitifs communiqués par la fédération du PS des Bouches-du-Rhône, qui devaient encore être validés par la Haute autorité des primaires (HAP).

20h25: Environ 24.000 personnes ont voté au second tour
«Autour de 24.000» personnes se sont exprimées, a dit à l'AFP Jean-Pierre Mignard, le président de la Haute autorité des primaires, ajoutant que le vote tout au long de la journée s'était déroulé dans «des conditions très régulières»
C'est plus que lors du premier tour de dimanche dernier, quand 20.734 électeurs s'étaient déplacés.

19h30: Si elle avait pu, Ségolène Royal aurait voté pour Samia Ghali
Invitée sur le plateau de BFM Politique (BFMTV/Le Point/RMC) à dire sa préférence pour ce scrutin, Ségolène Royal a répondu: «j'aurais voté Samia (Ghali) mais si Patrick (Mennucci) est désigné il fera aussi un très bon candidat».

Samia Ghali a été surnommée, pendant la campagne, la «Ségolène Royal de Marseille». «Si être Ségolène Royal, c'est la liberté de parole, l'envie de changer les choses, la joie de faire de la politique, c'est la volonté de défendre des valeurs, pourquoi pas ?», a dit la présidente de la région Poitou-Charentes.


18h45: Les primaires bientôt inscrites dans la loi?
En marge du scrutin, le président de la Haute Autorité des primaires, Jean-Pierre Mignard, a annoncé qu’il comptait écrire au gouvernement pour lui demander d’inscrire les primaires «dans la loi» : «Les primaires pour la présidentielle ont été une réussite, a-t-il expliqué. Celles de Marseille également. Pourtant, ici, on a fait un bricolage héroïque! Maintenant, il faut passer à un autre stade pour qu’elles deviennent un exercice civique, libre, et surtout reconnue par la loi».
Avec Jean-Pierre Deschamps et Christian Lestournelle, tous les deux membres aussi de la Haute-Autorité, Jean-Pierre Mignard va rédiger un texte pour que les primaires soient formalisées et inscrites dans le code électoral. Ce texte, destiné à l’exécutif, devrait être rendu public dans une dizaine de jours.
 

18h30: Jean-Noël Guérini n'a pas voté
L’un des assesseurs du bureau de vote de Jean-Noël Guérini a confié que le président du Conseil général des Bouches-du-Rhônes n’avait pas voté, ni sa famille, conformément à ce qu'il avait annoncé.
 

18h15: La particpation en hausse de 14% à 17h
18.300 personnes avaient voté, à 17h, pour le second tour de la primaire socialiste à Marseille, soit 14% de plus que lors du premier tour, à la même heure.
La barre des 23 000 votants pourraient être atteinte à 19h, heure de fermeture des 55 bureaux de vote disséminés dans la ville.

16h20: La participation en hausse
La participation s'affiche en hausse de 13,5% à la mi-journée, avec plus de 7.500 votants. «Les Marseillais se passionnent pour ce match entre deux fortes personnalités, après un vote qui avait déjà mobilisé très largement dimanche dernier (20.734 électeurs)», s'est félicité lors d'un point presse Alain Fontanel, secrétaire national aux fédérations du PS.

Les sympathisants de gauche votent ce dimanche à Marseille pour le second tour de la primaire socialiste, qui doit décider qui de Samia Ghali ou de Patrick Mennucci affrontera le sortant Jean-Claude Gaudin (UMP) aux municipales de 2014.