Nice-OM, un derby «caliente»

— 

Digard et Nice attendent Valbuena.
Digard et Nice attendent Valbuena. — Lionel Cironneau/AP/SIPA

Parfois, les trois points de la victoire ne sont qu'accessoires. Pour les supporters, un derby n'est pas qu'une question comptable. Elle est d'abord une question de prestige et de fierté. Vendredi, en ouverture de la 10e journée de L1, l'OGC Nice reçoit son voisin de l'Olympique de Marseille dans une Allianz Riviera à guichets fermés. Un derby, attendu par toute une ville, qui s'annonce électrique. Troisième à égalité avec Lille, l'OM qui comptabilise 17 points débarque à Nice en n'ayant toujours pas perdu à l'extérieur. Quant au Gym, il semble intraitable à domicile (trois victoires, un nul et zéro défaite), avec un Dario Cvitanich en pleine confiance (il a déjà marqué trois bust sur sa pelouse). Cette année, cette confrontation prend donc une autre dimension. «Depuis la saison dernière, nous y ajoutons l'intérêt sportif, puisqu'ils sont à notre portée au classement», commente Didier Digard. Ce sont en tout cas plus de 600 supporters marseillais qui devraient faire le déplacement. Ce derby du sud se jouera à coup sûr autant sur le terrain qu'en tribune.

Jean-Alexis Gallien-Lamarche