Deux journalistes retracent deux mille ans de faits divers

©2006 20 minutes

— 

Deux cents bijoutiers rassemblés au Palais de la Bourse pour dénoncer l'incompétence de la police. C'était il y a cent ans, après l'attaque d'une bijouterie de la rue Colbert (2e). La manifestation avait amené la police marseillaise à passer sous tutelle de l'Etat. « En période de dépression économique, l'insécurité était déjà un enjeu politique », note Marc Leras. Avec Angélique Schaller, il publie le Guide du Marseille des faits divers*. Les deux journalistes ont recensé plus de 800 lieux, classés par arrondissements, pour raconter 1 400 faits divers, « de l'Antiquité à nos jours ». Pogrom au xviiie siècle, attaques d'apaches au xixe, incendies et fuites de gaz, émergence puis chute du « Milieu », le livre se veut « un portrait de la ville ». Avec son lot d'histoires bouleversantes, comme celle de Gabrielle Russier, professeur au lycée Saint-Exupéry, qui se suicida en 1969 après avoir été condamnée pour avoir entretenu une liaison avec un élève de 17 ans.

F. L.

* Le Cherche-Midi éditions, 19 e.