Les écologistes se crêpent le chignon

— 

A six mois des municipales, les écologistes marseillais se divisent publiquement. Sébastien Barles, leader historique du mouvement, a annoncé qu'il se retirait du processus de désignation de la tête de liste Europe Ecologie/Les Verts. «Je ne veux pas être le spectateur d'une fraude organisée avec des adhésions de complaisance, ni constituer une liste de témoignages et voir finalement Europe Ecologie/Les Verts se jeter dans les bras du PS», lâche-t-il.

« L'appel à un sursaut démocratique »


Dans sa ligne de mire : Karim Zéribi, député européen, candidat déclaré pour conduire les écologistes aux prochaines élections. Sébastien Barles menace de constituer une liste concurrente. Il devrait lancer à la fin de cette semaine «l'appel à un sursaut démocratique à Marseille». Karim Zéribi, lui, en appelle à la «raison et au rassemblement pour une liste autonome aux municipales».