Trois offres de reprises pour Kem One

— 

Les syndicats de Kem One, un membre de la direction du groupe et le commissaire régional au Redressement productif sont reçus par le préfet du Rhône ce lundi après le dépôt de trois offres de reprise vendredi. Quatre candidats s'étaient manifesté le 9 septembre, date butoir fixée par le tribunal de commerce de Lyon, avant de recevoir un délai supplémentaire de dix jours pour finaliser les négociations. Selon une source syndicale, les offres ont été déposées par les fonds américains Sun Capital via sa branche Sun European Partners, par Open Gate Capital, et par la CGT, premier syndicat du personnel. Jeudi, le tribunal de commerce de Lyon devrait décider de la désignation d'un repreneur pour l'ex-pôle vinylique d'Arkema dont une partie est en redressement judiciaire depuis le 27 mars. Selon la direction, le tribunal pourrait aussi prolonger de deux mois la période d'observation de Kem One qui emploie 1 300 personnes en France, dont 681 dans la région.