Crise de nerfs aux éditions Agone

Mickaël Penverne

— 

Agone a été fondée en 1998.
Agone a été fondée en 1998. — P. Magnien / 20 Minutes

Les éditions Agone dans la tourmente. Plusieurs anciens salariés de l'association se plaignent d'avoir été victimes de «harcèlement» de la part de la direction. Entre fin 2012 et début 2013, cinq d'entre eux ont quitté la maison d'édition marseillaise, célèbre pour avoir publié notamment une Histoire populaire des Etats-Unis d'Howard Zinn.

«Sauver ta peau !»


Raphaël Monnard, par exemple, affirme avoir vécu un «enfer» au travail avec un «niveau d'agressivité et de mépris très fort». «Tu ne t'attends pas à vivre ça dans une structure militante qui défend l'émancipation et les luttes sociales, explique-t-il. Quand on vit à l'intérieur l'inverse du discours extérieur, c'est extrêmement troublant. A un moment donné, tu ne penses plus qu'à une chose : sauver ta peau !» Avec d'autres, il demande la convocation d'une assemblée générale pour «régler les problèmes». «C'est à nous d'empêcher que ces choses-là continuent», indique Benoît Eugène, lui aussi ancien salarié. Contacté, le directeur éditorial de la maison d'édition, Thierry Discepolo, n'a pas souhaité répondre.