Toulon décolle les Basques

Camille Belsoeur

— 

Les Toulonnais signent leur première victoire à l'extérieur de la saison.
Les Toulonnais signent leur première victoire à l'extérieur de la saison. — G. Iroz / AFP

Après la démonstration offensive face à une équipe B de Brives mercredi au stade Mayol (62-12, neuf essais), les Toulonnais ont confirmé, dans un autre style, leur montée en puissance face à Biarritz dimanche (13-24).

Face à une équipe basque sous pression avant ce match, le RCT a abandonné son rugby champagne du milieu de semaine pour se mettre en mode rouleau-compresseur et se sortir du piège biarrot. Bousculés en début de seconde mi-temps, les Toulonnais ont maîtrisé leur sujet le reste du temps pour prendre la mesure d'une équipe basque toujours très compliquée à manoeuvrer dans son stade d'Aguiléra.

Giteau à la baguette


Solides en défense, les hommes de Bernard Laporte ont donné le sentiment d'accélérer dès que Biarritz se faisait trop menaçant au score. D'abord au retour des vestiaires, quand Matt Giteau, meilleur joueur sur le pré dimanche, déborda la défense basque pour offrir un caviar à Maxime Mermoz (6-12, 55e). Puis à la 72e, une poignée de minutes après l'unique essai des Biarrots qui les ramenait à un point des Varois, c'est Giteau qui remettait ça en feintant seul la défense locale (13-19). Une victoire au bout du suspense donc, à défaut de spectacle.

D'ailleurs, Bernard Laporte ne disait pas autre chose à l'issue de la rencontre. « Aujourd'hui, ce n'était pas un grand match de rugby, mais c'est notre troisième rencontre en une semaine. On sentait que c'était un peu poussif que ça manquait de rythme. Je ne me satisfais pas de ça mais on va ne pas faire la fine bouche, c'est bien d'avoir gagné. » Avec ce deuxième succès de rang, les Toulonnais montent sur le podium après cinq journées et effacent leur échec à Grenoble. Pour le BO, rélégable, le début de saison est très laborieux. Sans trop de risque, on peut parier que les deux équipes ne joueront pas dans la même cour en Top 14 cette saison.

■ Les Varois n'ont jamais pris le large

Le RCT s'en remet d'abord à Wilkinson pour marquer ses premiers points sur pénalité et atteindre la pause avec un léger avantage (3-6). Au retour des vestiaires, c'est Yachvili qui remet les deux équipes à égalité (6-6, 48e) avant que Matt Giteau ne redonne l'avantage au RCT (6-9, 51e). Le demi d'ouverture australien va ensuite offrir un essai à Mermoz (6-14, 55e) mais Fono va replacer le BO (13-14, 68e), avant que Matt Giteau ne mette fin au suspense.