SNCM et Méridionale favorites

— 

Le Méditerranée de la SNCM.
Le Méditerranée de la SNCM. — P. Magnien / 20 Minutes

La SNCM et la Méridionale devraient être désignées vendredi, par l'assemblée de Corse, délégataire du service public pour la liaison entre l'Île de Beauté et le continent jusqu'en 2024. En juin, les élus de l'île avaient rejeté un premier appel d'offres. L'offre du groupe SNCM-Méridionale avait été jugée «techniquement satisfaisante mais financièrement insuffisante» par le président de l'Office des transports, Paul-Marie Bartoli. Et inversement pour celle de sa concurrente, la Corsica Ferries. Cette fois, avec une proposition à 96 millions d'euros, le consortium devrait l'emporter s'accordant ainsi une bouffée d'oxygène.

En mai, la Commission européenne a condamné la SNCM à rembourser 220 millions d'euros de subventions à l'Etat français. Quelques semaines plus tard, la direction de la compagnie a annoncé un «plan de sauvetage» de la compagnie avec la suppression de 500 postes, sans licenciement, et l'acquisition de plusieurs navires.

Quatre nouveaux bâtiments, qui pourraient être construits aux chantiers navals de Saint-Nazaire, devraient entrer en service entre 2016 et 2018. En 2012, la SNCM aurait accusé une perte de 14 millions d'euros, pour un chiffre d'affaires d'environ 300 millions d'euros.