Des intermittents du spectacle occupent les locaux de la CFDT

©2006 20 minutes

— 

Une cinquantaine d'intermittents du spectacle ont occupé, hier en milieu de matinée, les locaux de la CFDT, rue Sainte (1er). Les manifestants protestent contre l'annonce faite par la CFDT, majoritaire dans les instances paritaires, de signer le protocole sur l'assurance-chômage élaboré avec le ministre de la Culture. « C'est l'obligation de faire 607 heures de travail sur douze mois, alors que 55 % des artistes n'arrivent pas à dépasser les 550 heures », regrette un militant marseillais de la CGT-spectacle. Actuellement, Paca se situe au deuxième rang de France en nombre d'intermittents. Le 12 octobre, l'Assemblée nationale devait statuer sur une proposition de loi, rédigée par les intermittents avec le soutien de 470 parlementaires parmi lesquels Marie-Josée Roig (UMP Vaucluse) et Christian Kert (UMP, Bouches-du-Rhône). Mais le texte n'a finalement pas été examiné.

L. B.