Plan-de-Campagne : les syndicats impatients

©2006 20 minutes

— 

Pour les syndicats, le dossier de la fermeture dominicale de Plan-de-Campagne n'a que trop traîné. Ils ont donc unanimement demandé vendredi au préfet d'adopter une position claire sur le sujet. « Pendant cinq ans, on a fait des propositions mais on s'est heurté à un mur d'irresponsabilité de la part des employeurs », regrette Avelino Carvalho de la CGT. Il estime, avec les autres syndicats, que la fermeture dominicale n'aura pas de réel impact sur l'emploi. « D'accord pour négocier, mais les collectivités territoriales doivent aussi y mettre du leur, réplique Jacques Pfister, président de la chambre de commerce et d'industrie (CCI). Pendant tout ce temps, les élus du Pays d'Aix n'ont rien proposé. Le jour où Plan-de-campagne sera modernisé grâce à un vrai projet, nous serons en mesure de supporter une fermeture le dimanche, mais pas avant. » Une étude coordonnée par la CCI estimait en mars que 600 emplois étaient menacés. La fermeture du centre commercial le dimanche est, pour l'instant, fixée à la fin janvier.

Sa. M.