Marseille épinglée par la chambre des comptes

©2006 20 minutes

— 

La chambre régionale des comptes (CRC) de Paca a souligné, dans un rapport, le fort endettement de Marseille. Aujourd'hui, la ville devrait mobiliser vingt ans d'épargne pour rembourser sa dette. Sur la période 1997-2005, la CRC attribue la hausse de l'endettement à « la progression des dépenses de fonctionnement, plus particulièrement des charges de personnel ».

Dans une réponse écrite, le maire UMP Jean-Claude Gaudin souligne que les problématiques « sociales et économiques » de la ville nécessitent une mobilisation « importante de moyens humains », notamment dans les secteurs éducatif et social. La CRC épingle aussi la municipalité sur ses investissements : « Elle en envisage de nouveaux [...] sans disposer des crédits de paiement.» Une accusation rejetée par la mairie.

L'opposition socialiste a qualifié vendredi ce rapport de « très sévère ». « La CRC note que la fiscalité de Marseille est supérieure de 10 % à la moyenne nationale. Et qu'elle souffre d'un découpage obsolète de la ville », tacle Patrick Mennucci (PS).