Gaudin en tête, mais contesté

Mickaël Penverne

— 

Jean-Claude Gaudin va se déclarer officiellement candidat à la rentrée.
Jean-Claude Gaudin va se déclarer officiellement candidat à la rentrée. — P. Magnien / 20 Minutes

Jean-Claude Gaudin sera candidat aux municipales de 2014. Le maire de Marseille voit le dernier sondage dévoilé lundi comme un «encouragement». Reste à choisir le bon timing. «Je réfléchis à cette annonce, le moment où je devrai la faire, un peu plus tard sans doute», a-t-il déclaré mercredi sur France Inter.

Un score élevé du FN


Dans cette enquête d'opinion, il apparaît comme le meilleur candidat pour la droite. Au premier tour, il recueille 32 % d'intentions de vote – contre 29 % pour Guy Teissier et Renaud Muselier. Au second tour, avec une triangulaire avec le Front National, il fait jeu égal (39 %) avec le Parti socialiste. «Malgré la soi-disant usure et la forte présence du FN, le seul qui a une chance de battre la gauche, c'est lui, sourit Yves Moraine, adjoint au maire. Maintenant, il faut que le rassemblement se fasse autour de lui, car pour gagner, l'union est nécessaire.» Un appel du pied n'y suffira pas. Dans l'entourage de Guy Teissier, on n'est pas encore prêt à déposer les armes. «Contrairement à ce qu'il pense, le maire ne s'impose pas vraiment, souligne Lionel Royer-Perrault, conseiller communautaire. L'écart avec Guy Teissier reste faible. Cela prouve que la dynamique est plutôt dans notre camp et que Jean-Claude Gaudin patine un peu.»

En clair, il faudra compter avec le député des Bouches-du-Rhône pour composer la future liste UMP. Au PS, c'est surtout le score du Front National qui inquiète : entre 22 et 24 % au second tour. «C'est le résultat de la situation nationale et des turpitudes socialistes à Marseille, reconnaît-on dans l'entourage de Marie-Arlette Carlotti. Mais on aurait pu penser que la droite républicaine allait en profiter. Finalement, ce n'est pas le cas.»