La destruction de la piscine Nord fait des vagues

Amandine Rancoule

— 

La rénovation aurait coûté 
2,5 millions d'euros.
La rénovation aurait coûté 2,5 millions d'euros. — P.Magnien / 20 Minutes

Un rassemblement pour protester contre la destruction de la piscine Nord, fermée depuis deux ans, est organisé samedi. «Le conseil municipal a voté sa démolition pour des questions de sécurité», souligne Richard Miron (UMP), l'adjoint délégué aux sports.

«L'été, c'est le casse-tête»


Le coût de la rénovation s'élevait à 2, 5 millions d'euros. «Cette somme n'est rien comparée à l'utilité sociale de cette piscine, estime Rachid Tighilt (PS), l'adjoint au sport à la mairie des 15e et 16e. C'est une soupape : les habitants viennent quand ils ont fini le travail, avec leurs enfants… On nous détruit le cadre de vie.» Selon lui, la fermeture de la piscine Nord «est un symbole». «Cet été, une seule piscine est ouverte dans le 8e secteur pour 100 000 habitants», se désespère-t-il. «Sept bassins sont ouverts en juillet et cinq en août», précise Richard Miron. Mais pour les habitants des quartiers Nord, «c'est souvent le casse-tête», selon un responsable de structure sociale. Dans le secteur de la Rose (13e), «une piscine seulement est ouverte. Pour aller à la mer, c'est 1 h 30 de trajet aller et 1 h 30 retour avec les enfants : métro de la Rose jusqu'au Prado puis 20 minutes de marche», déplore-t-il. «Marseille n'est pas un village, on ne peut pas avoir tout à côté de chez soi», pense Richard Miron. Depuis 2008, huit piscines sur 22 ont fermé. Cette année-là, le schéma directeur des piscines a été approuvé en conseil municipal. Il prévoit la création de dix multibassins et de quatre sites aquatiques.

■ Manifestation

Le rassemblement est organisé samedi à 11 h devant la piscine Au 503, chemin de la Madrague Ville (15e). Selon la mairie des 15-16, une pétition contre sa fermeture a recueilli 2 000 signatures.