La Grande Boucle boude la ville

Thibault Vielle

— 

Le 6 juillet 2009, le Tour était parti du Vieux-Port face à " la Bonne Mère ".
Le 6 juillet 2009, le Tour était parti du Vieux-Port face à " la Bonne Mère ". — C. Paris / AP / Sipa

L'ambiance est particulière à quelques jours de la 100e édition du Tour de France 2013. Année de l'eau oblige, la Grande Boucle, qui part de Porto-Vecchio en Corse, ne pouvait pas faire l'affront d'ignorer Marseille, qui a marqué l'histoire du Tour. En 1971, Eddy Merckx était ainsi arrivé dans le centre-ville avec deux heures d'avance sur l'horaire prévu… Et pourtant, si les somptueux paysages des calanques seront bien relayés par les hélicoptères de France Télévisions, aucun coup de pédale ne sera donné sur le Vieux-Port, le 3 juillet.

Le tracé de cette 5e étape se finira sur les plages du Prado, loin du centre-ville. Mardi, au beau milieu de «l'affaire Jalabert» qui entache encore un peu plus l'image de la petite reine, les porte-parole du Tour ont décidé de ne pas venir expliquer ce curieux choix d'itinéraire lors de la conférence de presse prévue à cet effet. Richard Miron, l'adjoint au maire de Marseille au sports et au développement pour tous, a donc tenté d'apporter des éléments de réponse : «Bloquer une partie de la ville, c'est une chose, la bloquer totalement en est une autre.»

Si l'élu local a expliqué dans un premier temps que «la disposition du centre-ville de Marseille ne correspond pas au cahier des charges très strict du Tour de France», il s'est aussitôt contredit en avouant le premier choix des organisateurs : le MuCEM, situé à l'extrême pointe droite du Lacydon marseillais. «Mais c'était trop compliqué par rapport aux hauteurs de trottoirs et à la largeur de la rue. De plus, le règlement stipule une ligne de près de 400 m pour l'arrivée finale de l'étape», justifie l'adjoint.

Le parcours du 3 juillet verra finalement les coureurs partir de l'hippodrome de Cagnes-sur-mer pour arriver à un autre hippodrome, celui de Borély, en face des plages du Prado. Un itinéraire inédit.