Le filon marseillais est-il vraiment suffisant ?

Thibault Vielle

— 

Rod Fanni, Foued Kadir, André-Pierre Gignac, et les frères André et Jordan Ayew sont tous issus de la région.
Rod Fanni, Foued Kadir, André-Pierre Gignac, et les frères André et Jordan Ayew sont tous issus de la région. — P.Magnien / 20 Minutes

A l'heure du mercato estival, les grands des championnats européens échangent liasses de billets contre noms ronflants…

En France, le PSG et surtout Monaco ont commencé à se renforcer, tandis que l'OM est contraint de composer avec son fragile équilibre financier en privilégiant notamment les joueurs issus de la région. « C'est effectivement une stratégie de développement de notre formation de s'adresser à tout le bassin marseillais et ses environs », expliquait déjà Elie Baup cette saison.

Le centre de formation olympien va ainsi vivre une « deuxième jeunesse », dixit l'un de ses responsables, Robert Nazarétian. « C'est la première fois que l'on ressent une réelle envie de la part de la direction de changer les choses au niveau de la formation, explique le vice-président de l'association OM. Notre but est clair, on va être beaucoup plus rigoureux, commencer de plus en plus tôt avec les joueurs régionaux pour en sortir le maximum en équipe première. » Créer un OM 100 % issu de joueurs marseillais ! « Un rêve » pour les responsables de la formation. « Un fantasme » pour le polémiste de RMC Daniel Riolo : « L'OM a bâti sa légende avec des mecs qui venaient d'ailleurs et un président parisien ! La formation est moyenne et le public est encore moins indulgent avec un joueur issu de Marseille, on l'a vu avec Gignac qui s'est pris le public dans la gueule quand il est arrivé. »

Les « régionaux » Fanni, Kadir, Abdallah, Abdullah, Gignac, les frères Ayew, en attendant – pourquoi pas – Romain Alessandrini, le feront-ils mentir ?