Medhi Zerrouki a été condamné

— 

La cour d'assises des Bouches-du-Rhône a condamné mercredi à dix-sept ans de réclusion criminelle Mehdi Zerrouki, jugé pour avoir tué le 26 janvier 2010 Mohamed Zouggari, 24 ans, d'une balle dans le ventre aux alentours de la cité des Rosiers (14e). L'avocat général avait requis vingt ans. «Nous avons affaire à quelqu'un qui est psychopathe, a-t-elle estimé, citant une expertise psychiatrique menée ce mois-ci. Le casier judiciaire le prouve, les incidents pénitentiaires le prouvent, et enfin l'assassinat qui est jugé pour, au pire, un conflit relatif à quelques barrettes de haschisch.» A l'époque des faits, Mehdi Zerrouki n'avait que 18 ans. En cavale pendant un mois et demi, il avait fini par se rendre à la police, le 9 mars 2010. Il a expliqué avoir «pété les plombs» après avoir vu l'un de ses protégés, l'œil en sang, victime selon lui d'une agression de Mohamed Zouggari. Depuis plusieurs semaines, un violent différend opposait les deux petits trafiquants autour d'un contrôle d'un point de vente de drogue dans la cité des Rosiers.