L'affiche de Denis, un CVStreeter.
L'affiche de Denis, un CVStreeter. — P.Magnien / 20 Minutes

Marseille

Les bobines se multiplient pour trouver un emploi

initiative Le collectif CVStreet montre les chômeurs dans leurs recherches

Un portrait serré en noir et blanc, un nom et une inscription «Jardinier rapide et efficace». Avec le collectif CVStreet, Denis, 43 ans, affiche son portrait aux quatre coins de la ville, une action militante et artistique. Il est au chômage depuis quatre ans après un accident de scooter. «J'ai participé à la première campagne l'année dernière et j'ai trouvé quelques gâches [places], explique Denis. Je suis aussi inscrit à Pôle emploi, mais il ne me trouve rien de sérieux, alors je multiplie les initiatives.» Car cette année, Denis participe aussi à la nouvelle action du collectif : tourner un court-métrage.

«Acteur de sa réussite»


«C'est une sorte de télé réalité qui nous montre dans nos recherches d'emploi, sur Internet, au téléphone, en entretien», raconte Denis. Chaque demandeur d'emploi a un tuteur pour l'orienter dans ses recherches. «Le collectif est aussi composé de professionnels du recrutement, de chefs d'entreprise qui interviennent dans le film, explique Cyril Slucki, réalisateur et président de CVStreet, à l'origine du projet. Le film montre que chacun est acteur de sa propre réussite. Il parle de l'entraide à Marseille où il y a un fort réseau et de la confiance en soi.» Le tournage se déroule jusqu'en septembre et sera diffusé sur le Web et dans les structures d'insertion. CVStreet prévoit de le sortir un peu avant les municipales pour replacer «l'emploi au cœur du débat», parce que, selon Cyril Slucki, «la campagne électorale sur la sécurité et les poubelles, ça va cinq minutes».

■ Participation

L'association CVStreet recherche près de 5 000 € via le site de financement participatif Kisskissbankbank, mais aussi des chômeurs prêts à participer au projet. www.cvstreet.org.