«Laisser ses effectifs à la ville»

Propos recueillis par A.Ran

— 

Jean-Cyrille Reymond.
Jean-Cyrille Reymond. — P.Magnien/20 Minutes

La saison estivale a débuté il y une quinzaine de jours. Jean-Cyrille Reymond, le chef d'état-major de la Sécurité publique des Bouches-du-Rhône, détaille le dispositif de sécurité sur le littoral.

Quel est le bilan de 2012 ?

Il y a eu deux millions de personnes sur les plages entre juin et septembre et aucune noyade, contrairement à 2011 où une noyade était à déplorer. Six sauvetages nécessitant des réanimations ont été pratiqués. Sur chaque poste de secours, il y deux policiers dont un maître nageur sauveteur. L'œil du policier permet de repérer les comportements anormaux.

Il y a eu beaucoup d'interpellations ?

Au total, 112 personnes ont été prises en flagrant délit de vols à la roulotte, dans les sacs sur les plages, de violences ou d'atteintes aux biens. Côté mer, 176 infractions ont été constatées, notamment pour dépassement de la vitesse de cinq nœuds dans la bande des 300 mètres.

Quel est le dispositif cette année ?

Entre Corbières et Pointe-Rouge, 200 policiers sont affectés. Il faut assurer le dispositif littoral optimum tout en laissant ses effectifs à la ville : 40 policiers sont détachés de leur service, il y a aussi 40 réservistes et les hommes de l'unité de prévention de la délinquance. Cette année, une brigade VTT de six hommes patrouille des Catalans à la Pointe-Rouge. L'après-midi et en soirée, une compagnie de CRS, soit 80 hommes, est aussi mobilisée.

coule