Les avocats se dressent contre le «travail à perte»

©2006 20 minutes

— 

Plus d'une centaine d'avocats du barreau de Marseille se sont rassemblés hier sur les marches du palais Monthyon (6e), pour demander une réforme globale du système d'aide juridictionnelle. Ce dispositif permet aux plus démunis d'accéder aux services d'un avocat, grâce à une prise en charge de l'Etat. Mais les indemnités versées ne permettent généralement pas aux cabinets de rentrer dans leurs frais. « Il arrive même que des confrères en soient de leur poche, s'indigne François Maurel, bâtonnier du barreau de Marseille. Nous acceptons d'avoir un rôle social, mais on ne pourra pas travailler indéfiniment à perte. » L'indemnisation moyenne à Marseille est de 254 e par affaire. « C'est dérisoire, vu les dizaines d'heures que l'on y consacre. » Une situation qui pourrait à terme mettre en péril ce système. « De plus en plus de cabinets refuseront l'aide juridictionnelle », prévient François Maurel.

F. B.