Corse : l'appel d'offres suspendu par la justice

©2006 20 minutes

— 

SNCM, CMN ou Corsica ? La réponse attendra encore un peu. Le tribunal administratif de Bastia a suspendu lundi soir l'appel d'offres pour la desserte maritime de la Corse. Les juges ont estimé que l'Office des transports de Corse (OTC) avait commis une irrégularité en refusant d'examiner l'offre présentée conjointement par la Corsica Ferries et la Compagnie méridionale de navigation (CMN). « Cela retarde simplement de quelques jours l'appel d'offres, a estimé Antoine Sindali, président (UMP) de l'OTC. Le rapport définitif sera soumis au vote de l'assemblée de Corse fin novembre. »

L'assemblée doit choisir avant la fin de l'année l'opérateur qui assurera la desserte maritime publique de l'île de 2007 à 2013, avec au total 90 millions d'euros de subvention. Ce marché, attribué depuis 2000 à la SNCM, est vital pour la survie de la compagnie. Butler et Véolia, les deux repreneurs privés de la SNCM, ont obtenu de l'Etat une clause de retrait si elle n'obtenait pas la desserte de la Corse.

Frédéric Legrand