L'art à géométrie variable de Vasarely

Amandine Rancoule

— 

Des travaux de jeunesse aux tableaux aboutis : 90 œuvres sont exposées.
Des travaux de jeunesse aux tableaux aboutis : 90 œuvres sont exposées. — P. Magnien / 20 Minutes

C'est la première rétrospective de l'œuvre de Victor Vasarely depuis une cinquantaine d'années. La fondation privée Vasarely*, propose jusqu'au 18 septembre une exposition de 90 œuvres «On a voulu montrer l'évolution de ses travaux de jeunesse à l'œuvre aboutie et donner un second souffle à la fondation », raconte Pierre Vasarely, président de la fondation et petit fils de l'artiste. Classé monument historique depuis janvier, le bâtiment, en noir et blanc, aux façades géométriques alliant courbes et lignes, a été conçu par le père de l'art optique. «C'est une œuvre d'art en lui-même», estime Luc Delpech, le directeur adjoint de la fondation.

Ronds et carrés


L'exposition est divisée en quatre thèmes. «Vasarely ne se définissait pas comme un peintre mais comme un plasticien, raconte Jean-Paul Amine, le commissaire de l'exposition, montrant sur un mur les croquis et études de Vasarely et sur celui d'en face, l'œuvre finale en noir et blanc à laquelle l'artiste est arrivée d'après ses dessins. Il voulait inventer un système à base de ronds et de carrés qui pourrait être repris dans le monde entier.» Dans une autre salle, ses outils de travail sont exposés : loupes, peintures etc. A l'intérieur de casiers, des carrés et des ronds de couleurs sont découpées. «Il les supersposait pour voir quelles couleurs et quelles formes allaient bien ensemble», souligne Jean-Paul Amine. Dans les années 1960, devenu célèbre, il emploie même des assistants. Sur ses croquis, l'artiste numérote les espaces. Comme sur les dessins d'enfants, chaque numéro correspond à une couleur. Les assistants n'ont plus qu'à peindre, c'est pourquoi son œuvre est prolifique.

■ A découvrir du mardi au dimanche

Des travaux sont en cours à cause de problèmes d'étanchéité dus à la défection des joints des verrières pyramidales. L'année prochaine, le système de ventilation devra être refait. Au total, 13 millions d'euros devraient être investis dans les travaux sur ces trois prochaines années. Mais ils ne gênent pas les expositions qui sont visibles tous les jours fériés et du mardi au dimanche inclus, de 10 h à 13 h et de 14 h à 18 h. De 4 €à 9€.