La compagnie aérienne Ryanair devant le tribunal

— 

La compagnie aérienne à bas prix Ryanair comparaît jeudi et vendredi devant le tribunal correctionnel d'Aix. Elle est soupçonnée d'avoir enfreint le droit social français à l'aéroport Marseille-Provence. D'abord prévu le 30 janvier, le procès avait été reporté à la demande de Ryanair, qui n'avait pas reçu sa citation à comparaître. La compagnie avait en outre sollicité un nouvel avocat qui réclamait du temps pour préparer sa défense. Des plaintes, notamment pour travail dissimulé, de syndicats de personnels navigants sont à l'origine de l'affaire, qui entraîna un faux départ de Ryanair en janvier 2011. Début 2007, la compagnie avait basé quatre avions et 127 salariés à l'aéroport, mais n'avait rien déclaré. Selon Ryanair, le droit irlandais prévaut : la société nie avoir une «base d'exploitation», ses salariés prenant selon elle leurs consignes à Dublin, pour une activité marseillaise temporaire.