Le gendarme indiscret condamné

©2006 20 minutes

— 

Un gendarme a été condamné à cinq mois de prison avec sursis par le tribunal de Draguignan pour avoir falsifié une commission rogatoire afin d'espionner le compagnon d'une amie, a-t-on appris vendredi. Pour permettre à cette amie de réunir les preuves de l'infidélité présumée de son concubin, le fonctionnaire avait fait un faux à partir d'un document permettant d'obtenir les numéros appelés par un homme soupçonné de viol.