Marseille

Ryanair soupçonné d'employer à l'irlandaise

La Caisse de retraite du personnel navigant (CRPN) « soupçonne » la compagnie low-cost irlandaise Ryanair de vouloir embaucher ses futurs salariés « sous contrat irlandais » sur sa base dans la nouvelle aérogare de Marseille, a indiqué hier un de ses...

La Caisse de retraite du personnel navigant (CRPN) « soupçonne » la compagnie low-cost irlandaise Ryanair de vouloir embaucher ses futurs salariés « sous contrat irlandais » sur sa base dans la nouvelle aérogare de Marseille, a indiqué hier un de ses administrateurs. « Même si on n'en a pas la preuve, on soupçonne la compagnie, qui est en période de recrutement, d'embaucher des salariés français sous contrat irlandais, car c'est ce qu'elle fait partout, et c'est aussi ce que fait Easy Jet », a déclaré Franck Mikula, président du syndicat Unac (hôtesses et stewards) et administrateur de la CRPN, confirmant une information du Journal du Dimanche. La CRPN veut « réclamer à Ryanair les cotisations sociales » dès lors que les embauches sous contrat irlandais seraient faites, « ce qui ne devrait pas être le cas avant décembre », a averti Franck Mikula. Ryanair n'avait pu être joint hier, tandis que l'aéroport de Marseille n'a pas fait de commentaires.

Le mois prochain, Ryanair ouvrira sa première base en France, dans l'aérogare low cost de Marseille-Provence. Seize pilotes, trente-deux stewards et deux Boeing 737 seront détachés à Marignane.