Travailleurs clandestins : un réseau démantelé

©2006 20 minutes

— 

Une quarantaine d'ouvriers agricoles non déclarés a été interpellée depuis juillet dans le Gard à la suite d'une vaste opération de la police aux frontières (PAF), a-t-on appris hier de source proche de l'enquête. La PAF a effectué des contrôles dans sept exploitations agricoles : quarante-trois ouvriers non déclarés ont été interpellés, dont dix-huit Laotiens et Thaïlandais en séjour irrégulier, porteurs pour la plupart de faux titres de séjour. Neuf employeurs ont été mis en cause. L'un d'eux a déjà été condamné cet été par le tribunal de Nîmes à trois ans de prison ferme et 50 000 euros de dommages et intérêts à verser aux clandestins exploités. Deux autres ont été condamnés à deux ans avec sursis et 10 000 euros d'amende.

Grâce aux documents saisis, les policiers ont poursuivi leur enquête en région parisienne. Deux Thaïlandais y ont été interpellés la semaine dernière alors qu'ils livraient des faux documents. Lors des perquisitions, cinq autres clandestins ont été découverts et un second fournisseur de faux a été arrêté, selon une source judiciaire.

Omar Charif