La colère du Modem

— 

Les élus du Modem ne décolèrent pas après la décision de la direction du Parti socialiste d'exclure le parti centriste des primaires. «Cette décision [est] totalement irrationnelle, expliquent-ils dans un communiqué. Nous avons appelé à voter François Hollande.» Le président de la communauté urbaine, Eugène Caselli, a été le seul socialiste à réagir : «Je regrette la décision prise, a-t-il déclaré. À Marseille, le Modem est porteur de valeurs républicaines que je partage.»