La vidéo-verbalisation garde l'œil sur le stationnement illicite

— 

Depuis la mise en place en mai de la vidéo verbalisation pour les stationnements dans les voies de bus, 3 000 procès-verbaux ont été dressés. «La RTM s'est appuyée sur une dizaine de caméras placées stratégiquement pour verbaliser les arrêts de plus de deux minutes dans les couloirs de bus», explique Pierre Reboud, le directeur général de la RTM. Les contrevenants reçoivent les PV chez eux après identification de leur plaque d'immatriculation depuis le poste central de régulation du trafic de Marseille Provence Métropole. La RTM envisage d'étendre le réseau. «On compte sur le réseau mis en place par la ville, et pourquoi pas disposer de postes de travail au PC sécurité», espère Pierre Reboud. «L'outil appartient à tous mais cela fait deux mois que je demande une réunion avec la RTM juste pour connaître l'emplacement de leurs onze caméras», réagit Caroline Pozmentier (UMP), adjointe à la sécurité. Depuis janvier, les 200 caméras de la ville ont dressé 5 700 PV via la vidéo verbalisation. A.R.