Les dirigeants de l'om s'en satisfont

thibault vielle

— 

José Anigo comprend la frustration des fans, mais se réjouit du classement.
José Anigo comprend la frustration des fans, mais se réjouit du classement. — P.MAGNIEN / 20 MINUTES

Qu'importe le flacon, pourvu qu'il y ait l'ivresse. Si les joueurs de l'Olympique de Marseille semblent eux-mêmes un peu frustrés par la qualité du jeu produit en ce moment – à l'image du fer de lance de l'attaque André-Pierre Gignac qui a déclaré samedi avoir disputé «son pire match de l'année» –, les dirigeants, eux, voient les choses d'une autre manière. Plus pragmatique, le staff olympien reste néanmoins parfaitement lucide sur la situation actuelle de l'OM.

Du pragmatisme avant tout


José Anigo s'est confié à La Provence sur le jeu produit par l'équipe qui a pourtant enchaîné son septième match sans défaite contre Brest. «Je comprends parfaitement que le spectateur qui a payé sa place ou le journaliste qui analyse le match ne prenne pas beaucoup de plaisir au spectacle, mais nous, nous le vivons de l'intérieur, sur le qui-vive et ce qui nous importe, c'est de prendre les trois points à la fin», explique ainsi le directeur sportif de l'OM.

Un bel esprit de groupe


Le président Vincent Labrune, qui avait au préalable annoncé une année de transition cette saison pour Marseille, s'est également expliqué sur les réels objectifs du club. «Quand on a dit qu'on voulait finir au moins 5e cette saison, c'est surtout un objectif administratif et économique que l'on est contraint de présenter à la DNCG dès le mois de juin, avant le mercato», a-t-il confié en zone mixte après OM-Brest.

L'entraîneur Elie Baup préfère, lui, louer la cohésion qui se dégage du groupe : «Il y a unité au club autour d'un même objectif. Plus la fin approche, plus notre état d'esprit va à la conservation de notre deuxième place.» L'OM avait fini à la 10e place de la Ligue 1, l'année dernière…