Enfants allergiques : cas d'école

©2006 20 minutes

— 

 
  — no credit

Christopher est puni de cantine. Ce garçon de 9 ans, scolarisé en CE2 dans le 10 e, souffre d'une allergie lui interdisant plusieurs aliments. Si certains régimes spécifiques sont pris en compte par la Sodexho, qui gère la restauration scolaire pour la municipalité, le cas de Christopher, lui, a été refusé pour cause d'« impossibilité contractuelle et technique ». Ses parents, qui avaient proposé en vain des solutions pour obtenir son inscription à la cantine, ont finalement déposé une requête en référé contre la mairie devant le tribunal administratif. Hier à l'audience, le juge a invité les parties à trouver un accord d'ici à une semaine.

« Cette affaire pose la question de l'adaptation du service public à un problème de santé », note Benoît Candon, avocat des parents de Christopher. Car le problème se pose aussi pour les repas en crèche. L'avocat est ainsi en charge d'une plainte au fond de l'Afibiaac, réunissant des familles d'enfants souffrant d'allergies alimentaires, qui demande l'abrogation d'un article du règlement intérieur des crèches marseillaises stipulant que, « compte tenu des modalités de confection des repas en collectivité et des exigences en matière de sécurité alimentaire, les régimes alimentaires particuliers ne peuvent être assurés ».

« Lyon, Paris, Bordeaux ou Montpellier accueillent aux repas en crèche les enfants allergiques, soit via un projet d'accueil individualisé rédigé avec un médecin, soit avec des paniers-repas préparés par les parents, souligne Séverine Robillard, présidente de l'Afibiaac. Ces dispositions sont prévues par les circulaires ministérielles. Alors pourquoi pas ici ? » « La prise en compte de ces enfants nécessiterait des aménagements irréalisables », répond Marie-Louise Lota, adjointe au maire déléguée aux écoles et aux crèches, qui soulève le problème de la responsabilité en cas d'accident. « Pas question de faire pratiquer au personnel des actes médicaux alors qu'il n'a pas la compétence. » La date de l'audience au tribunal administratif n'a pas été fixée.

S. H.

L'Association familiale pour l'intégration des bébés intolérants alimentaires et allergiques en crèches (Afibiaac) peut être jointe au 06 32 88 83 56.