Les Aixois ne lâchent rien dans leur opération maintien

— 

Le PAUC n'a pas manqué de convertir sa quatrième rencontre à domicime en quatrième rencontre sans défaite. L'«effet Karabatic» comme on l'appelle au Val de l'Arc, a encore frappé. La dernière victime en date des hommes de Jérémy Roussel, Cesson, était décidément trop en dessous vendredi (36-23). Pourtant, l'entraîneur provençal redoutait cette rencontre, programmée après la trêve internationale et très importante pour dégager enfin le club de la zone rouge. «Nous avons un calendrier très difficile, car on va jouer tous les gros en fin de saison. Donc tous les points pris sur des adversaires directs en lutte pour la relégation sont bienvenus», expliquait Jérémy Roussel. Même après trois semaines d'arrêt, les coéquipiers d'un excellent Nikola Karabatic auteur de 6 buts et qui fêtait par la même occasion ses 29 ans, sont repartis très forts dans leur course au maintien. Le PAUC semble bien parti pour réussir son pari, reste encore à distancer ses concurrents directs malgré un calendrier plus difficile. Preuve en est le futur déplacement chez le leader parisien samedi prochain pour, au mieux ne serait-ce que, conserver cette hypothétique dixième place. Le plus dur semble encore à faire. t. v.