Deux équipes loin d'être nulles

thibault vielle

— 

Les joueurs du RCT (ici Hayman, Bastareaud, Botha, et Kennedy) n'ont pas eu leur rendement habituel face à l'ASM.
Les joueurs du RCT (ici Hayman, Bastareaud, Botha, et Kennedy) n'ont pas eu leur rendement habituel face à l'ASM. — P.MAGNIEN / 20 MINUTES

Comme l'avait dit le fantasque président du RCT Mourad Boudjellal en conférence de presse d'avant-match : «Les Clermontois ne vont pas venir à Marseille pour danser le mia…» Effectivement, même si les Jaunards ont encore fait tourner leur effectif avant leur déplacement à Marseille dimanche, les 38 000 spectateurs du Stade-Vélodrome n'ont pas eu à se plaindre du spectacle proposé dans ce choc de la 24e journée du Top 14 entre la meilleure attaque à l'extérieur et la meilleure défense à domicile. Au terme d'un combat impressionnant d'intensité, les deux formations qui dominent le championnat se sont finalement neutralisées (26-26) et ce, malgré un soleil aveuglant et une tribune vide.

Un mauvais jour pour Wilkinson


«Dans les grands matchs, ce sont souvent les petits détails qui font la différence», explique le manager Bernard Laporte. Quand le RCT ne parvient plus à imposer son jeu et que sa défense réputée inviolable plie sur deux assauts de Nakaitaci (6e, 36e), le club varois compte alors sur son buteur prodigue Jonny Wilkinson pour prendre des points. Hélas pour les Toulonnais, «Wilko» n'est pas dans un bon jour et gaspille trois occasions de faire le break. Les Jaunards, de leur côté, enchaînent les phases offensives, et inquiètent de plus en plus les Toulonnais sur chacune de leurs percées. Heureusement pour le RCT, Mermoz répond de suite au premier essai de Clermont (9e) et en deuxième mi-temps, c'est Palisson qui permet à son équipe de rester dans la course grâce à une subtile interception (46e). Aussi malchanceux qu'à l'aller, l'Australien Matt Giteau décidément infortuné, se voit refuser deux essais par l'arbitre, avant que Sir Jonny ne manque la pénalité de la dernière chance à 50 m en face des poteaux à la dernière minute de jeu. Le classement n'évoluera pas pour ces deux équipes qui ne sont pas encore officiellement qualifiées pour les demi-finales du Top 14.

«Ces équipes se valent parfaitement», a indiqué l'entraîneur de Toulon Bernard Laporte. «Je suis juste déçu par rapport au ratio de points marqués. En fait, s'il fallait désigner un vainqueur, ce serait Clermont aujourd'hui…»