Revoilà les médiateurs

mickaël penverne

— 

À Sormiou, la plupart des médiateurs viennent de la Cayolle.
À Sormiou, la plupart des médiateurs viennent de la Cayolle. — p. magnien / 20 minutes

Caroline Pozmentier, adjointe au maire chargée de la sécurité, a lancé vendredi le dispositif de médiation sociale mis en place depuis cinq ans aux abords des plages. Pendant les week-ends et les jours fériés, des agents, reconnaissables à leur polo bleu, sillonneront les Catalans, le vallon des Auffes, l'anse de la Fausse Monnaie, la corniche, les îles du Frioul, la calanque de Sormiou et l'espace Mistral à l'Estaque (16e). Leur mission : dialoguer pour informer les touristes et surtout, désamorcer les conflits avec les jeunes Marseillais. Chaque été, les plages accueillent 2 millions de personnes.

« Un peu leurs grands frères »


«Ce n'est pas forcément avec les jeunes que c'est le plus difficile, explique Guler, de l'Association de Médiation Sociale (AMS). C'est surtout avec ceux qui boivent ou qui se droguent que c'est compliqué.» L'AMS emploie, en contrats aidés, plus d'une vingtaine d'agents pour s'occuper du 7e arrondissement et du Frioul. À Sormiou, c'est l'association Marseille Médiateurs qui se charge de faire le «tampon» entre les minots et les cabanoniers. «La plupart de nos 27 médiateurs viennent de la Cayolle (9e), explique Redouane Amir, membre de l'association. Ils connaissent la plupart des jeunes qui vont à la Calanque. Ce sont un peu leurs grands frères. Du coup, ils temporisent.» En 2012, les agents des deux associations sont intervenus près de 20 000 fois pour orienter les vacanciers ou le plus souvent, pour éviter les incivilités. «Au début, j'étais un peu dubitatif sur l'efficacité de ce dispositif, mais je dois reconnaître aujourd'hui que le pari est en train d'être gagné, explique le major Philippe Brunetti, de l'Unité de sécurité et de prévention du littoral (USPL). Ils font vraiment le tampon entre nous et les jeunes. Ils arrivent vraiment à engager le dialogue. Grâce à eux, on évite entre 30 et 40 % d'intervention.»

■ bilan

A partir du 1er juin, les médiateurs seront présents 7 jours sur 7. En 2012, l'AMS est intervenue plus de 6500 fois dans le 7e arrondissement, 2880 fois aux Frioul, 1350 à l'Estaque. Marseille Médiateurs est intervenue 9220 fois à Sormiou.