Une nouvelle mise en examen pour Alexandre Guérini

M.PE

— 

Alexandre Guérini a été entendu jeudi par le juge d'instruction Charles Duchaine, puis mis en examen pour des faits de corruption passive, d'entrave à la liberté d'accès aux marchés publics et de trafic d'influence dans le cadre des marchés publics de La Ciotat. Le chef d'entreprise n'a pas été écroué à l'issue de sa garde à vue et ne fait l'objet d'aucun contrôle judiciaire. En 2011 et 2012, il avait déjà été mis en examen pour détournement de fonds publics, recel et blanchiment, abus de biens sociaux, trafic d'influence, corruption active et association de malfaiteurs dans le cadre, cette fois, de marchés publics de la communauté urbaine de Marseille. Son frère Jean-Noël, lui, est resté chez lui. Entendu mardi sous le régime de la garde à vue dans les locaux de la section de recherche de la gendarmerie, le président du conseil général avait dû être hospitalisé après avoir fait un malaise en fin d'après-midi.