La ligne 2 du métro va être prolongée vers le nord

caroline delabroy

— 

Le prolongement de la ligne 2 du métro doit aussi désengorger Bougainville.
Le prolongement de la ligne 2 du métro doit aussi désengorger Bougainville. — P.MAGNIEN / 20 MINUTES

Le permis de construire a été accordé. Si les fouilles archéologiques en cours ne découvrent pas de précieux vestiges, les travaux de construction de la nouvelle station de métro Capitaine-Gèze débuteront au second semestre 2013. Concrètement, la ligne 2 va être prolongée vers le nord de 900 mètres. Elle empruntera des voies déjà existantes, qui font actuellement office de garage pour les rames de métro. Le chantier devrait durer deux ans, pour un montant de 93 millions d'euros, dont 45 % sont financés par la communauté urbaine, 35 % par le conseil général et le reste par la région et l'État. «Cela va beaucoup plus loin que 900 mètres de voies supplémentaires», a assuré lundi Eugène Caselli, le président de Marseille Provence Métropole (MPM), lors d'une conférence de presse : «Il s'agit de désengorger le métro Bougainville, dont le parking est saturé, et d'anticiper Euroméditerranée 2.» Un pôle d'échanges multimodal doit ainsi être créé autour de la nouvelle station, avec notamment un parking relais de 630 places, gratuit pour les abonnés de la RTM. L'objectif est de capter les usagers de l'autoroute A7 et A55, afin qu'ils laissent la voiture là et se rendent en métro dans le centre-ville. En ligne de mire de ces 900 mètres supplémentaires, il y a aussi et surtout la jonction avec l'hôpital nord. «Le prolongement du métro est le premier acte fort d'une métamorphose de l'offre de transport sur Marseille Nord, affirme Karim Zéribi, président de la RTM. Pour imaginer l'hôpital nord, il faut passer par Capitaine Gèze.» Il s'agira alors de financer 6 km de voies, pour un tramway ou un métro. «Créons d'abord la métropole, ensuite on négociera avec l'État le financement d'un métro», a lancé Eugène Caselli, assurant que le coût d'un tel chantier serait au bas mot de 600 millions d'euros.