Kem One France en redressement judiciaire

M.PE

— 

Le groupe chimique Kem One France a été placé lundi en cessation de paiement. Le groupe, qui appartient au financier américain Gary Klesch, emploie 1 800 personnes en France, dont près de 700 à Lavéra et Fos. Un comité d'entreprise extraordinaire était convoqué lundi au siège, à Lyon. «On s'en doutait un peu, explique, désabusé, Franck Zarbo, de Force ouvrière. On avait l'ordre du jour du comité d'entreprise, on connaît les chiffres…» Un administrateur judiciaire va être nommé par le tribunal de commerce de Lyon pour tenter de trouver des liquidités. L'entreprise doit une centaine de millions d'euros à ses fournisseurs. «On sait que nos actifs ne vont pas suffire à couvrir les créances exigibles, reprend Franck Zarbo. Ce qu'on craint, c'est un redressement judiciaire et un plan social. On va sans doute payer la mauvaise gestion de Gary Klesch.» Les salariés ont bloqué lundi toute la journée les entrées du site de Lavéra. D'autres manifestations sont à prévoir.