La réception d' Ivry est capitale pour Cambriels

— 

C'est déjà le temps du dernier tiers du championnat de D1 et le PAUC, même copieusement aidé par les frères Karabatic, n'est pas encore assuré de se maintenir cette saison…

Stéphane Cambriels, le directeur sportif aixois, sait pertinemment que la bagarre est loin d'être finie. Première étape ce vendredi : « La réception d'Ivry est un match que l'on peut d'ores et déjà qualifier de capital dans notre objectif du maintien. Il s'agit d'un concurrent direct et nous avons une belle chance de les distancer comme tous ceux que l'on va accueillir à domicile. » Il faut dire que le calendrier reste en faveur du PAUC qui, malgré sa 13e place de relégable, doit son classement actuel aux exploits répétés des « petits » du championnat. « Je pense que pour se maintenir de manière certaine, il faudra aller chercher quatre matchs et demi d'ici la fin du championnat. Il faudrait en gagner un à l'extérieur et trois ou quatre à la maison », explique le directeur sportif provençal, qui a visiblement sorti la calculatrice depuis un moment.

Les belles performances des Aixois face aux grosses formations Montpellier, Chambéry, et Dunkerque n'ont trompé personne au club. « La priorité, c'est se maintenir ! Faire de bons résultats contre ces équipes, c'est bien, mais nous restons réalistes et mesurés quant à nos performances », mesure Stéphane Cambriels. t.v.

■ LE PAUC Bientôt sans nikola karabatic

Le président aixois Christian Salomez a révélé en exclusivité à 20 Minutes que sa superstar Nikola Karabatic quittera bien le club à la fin de la saison. Cette nouvelle intervient alors que le maintien n'est pas encore gagné. Les joueurs auront véritablement la pression du résultat face aux Franciliens d'Ivry ce vendredi soir au gymnase du Val de l'Arc, le faux pas est interdit.