Sylvie Andrieux à l'ouverture de son procès le 11 mars, à Marseille.
Sylvie Andrieux à l'ouverture de son procès le 11 mars, à Marseille. — p. magnien / 20 minutes

Marseille

Deux ans de prison avec sursis

procès andrieux

Le procureur du tribunal de Marseille a requis lundi 2 ans de prison avec sursis, 50 000 euros d'amende et 5 ans d'inéligibilité à l'encontre de la députée socialiste des Bouches-du-Rhône Sylvie Andrieux. «Ce dossier est une épreuve pour l'institution. C'est un incendie qui a consumé les fonds publics et installé la fraude dans l'institution régionale», a déclaré à l'audience le procureur Jean-Luc Blachon. Selon lui, les subventions à des associations présumées fictives ont été destinées à un usage de «clientélisme électoral». «Ce n'est pas le procès du clientélisme, a-t-il précisé. Mais si le clientélisme est évoqué, c'est qu'il vient se loger dans les mobiles de ce dossier». Sylvie Andrieux a quitté le tribunal sans faire de commentaire.