Les Guignols devant le tribunal de Marseille

©2006 20 minutes

— 

Douze malades atteints du syndrome de Tourette ont réclamé hier, devant le tribunal de Marseille, des dommages et intérêts à Canal+ et aux auteurs des « Guignols de l'Info », s'estimant humiliés par une émission diffusée en 2002.

Le sketch présentait la marionnette de Thierry Roland comme atteint du syndrome de Tourette, une affection nerveuse incurable, caractérisée par des tics, des mouvements ou des paroles incontrôlées conduisant parfois à lâcher des grossièretés. Mais, commentait le « journaliste » des Guignols, « derrière la maladie de Tourette, se cache parfois un gros malpoli ».

Décrivant « une parodie inutilement humiliante », l'avocate des douze malades a considéré qu'il s'agissait « d'une présentation réductrice de la maladie sous son aspect le plus désagréable ». Elle a réclamé 15 000 e à 22 000 e de dommages et intérêts pour chacun des plaignants. L'avocat de Canal+ a revendiqué le droit à la liberté d'expression. Il a contesté toute intention de nuire aux malades, rappelant que le seul visé était Thierry Roland. Jugement le 2 novembre.