Corse : la CMN garde l'écoutille ouverte

©2006 20 minutes

— 

La Compagnie méridionale de navigation (CMN) « est prête à négocier avec qui que ce soit » dans le cadre de l'appel d'offres sur la desserte maritime publique de la Corse, a affirmé hier son président, Robert de Lambilly. Ex-alliée de la SNCM, la CMN avait présenté cet été une proposition conjointe avec Corsica Ferries. Mais une reprise de contact avec la SNCM n'est pas exclue, selon Robert de Lambilly : « Nous sommes ouverts à tout, selon ce que dira l'Office des transports de Corse. De toute façon, les offres de Corsica et de la SNCM incluent nos trois navires. » Une information qu'avait démentie la SNCM cet été, assurant s'appuyer « sur ces seules ressources » pour sa candidature. « La SNCM parle de “trois bateaux restant à nommer”, mais leurs caractéristiques techniques ressemblent beaucoup à celles de nos navires », estime Francis Lemor, président de Stef-TFE, co-actionnaire de la CMN. La Méridionale a appelé à nouveau hier à la suspension de l'appel d'offres. « Nous n'excluons rien pour défendre nos salariés », a prévenu Robert de Lambilly.

F. L.