Jumelage sur fond de polar

©2006 20 minutes

— 

Glasgow et Marseille, soeurs de sang. Une rencontre entre les prolifiques littératures policières des deux villes s'est tenue ce week-end, organisée par la Friche de la Belle de Mai et la maison d'édition marseillaise l'Ecailler du Sud, spécialiste du roman noir. « Glasgow ressemble beaucoup à Marseille. C'est une ville mélangée, populaire, industrielle », souligne Keith Dixon, directeur de la collection Bibliothèque écossaise à la maison d'édition parisienne Anne-Marie Métailié. Le photographe et écrivain écossais Jonathan Charley confirme : « La première fois que je suis venu ici, j'ai pensé que c'était Glasgow sur la Méditerranée. Evidemment, il y a des différences mais aussi beaucoup de ressemblances : la passion pour la politique, le foot, l'alcool, l'amour du verbe. »

Cette rencontre coïncide avec une résidence d'auteurs organisée par la Friche, dont le romancier parisien Didier Daenincks est le premier invité. L'an prochain, c'est Mexico et ses auteurs, tel Paco Ignacio Taibo – fondateur du néo-polar mexicain – qui seront à l'honneur.