Un premier radar discriminant à Arles

M.PE

— 

La préfecture de police va mettre en service jeudi sur la route nationale 113, à Arles, dans le sens Nîmes-Salon-de-Provence, le premier radar discriminant dans les Bouches-du-Rhône. Cet appareil «permet de distinguer les véhicules qui doivent circuler sous la vitesse autorisée», explique-t-on à la gendarmerie de région. Sur les routes nationales, les voitures et les deux-roues peuvent rouler jusqu'à 110 km/h. Mais les camions qui pèsent moins de 12 tonnes ne peuvent pas dépasser 90 km/h, et les poids lourds de plus de 12 tonnes ne doivent pas excéder les 80 km/h. Le radar permettra d'identifier le véhicule en infraction au cas où plusieurs apparaîtraient sur le même cliché. La RN 113 a été choisie parce qu'elle «constitue un lieu de forte accélération des poids lourds», indique la préfecture de police. Avant de prévenir : «D'autres dispositifs de ce type sont amenés à être mis en service dans le département» notamment sur les axes où le trafic de poids lourds est important. Le radar installé sur la RN 113 avait été vandalisé en décembre 2012.